Coque et augmentation mammaire

Définition d’une coque ou contracture capsulaire

La coque ou contracture capsulaire est une complication de l’augmentation mammaire par prothèses.Elle se traduit par la perte de souplesse du sein dont l’intensité est variable.Il s’agit d’une modification histologique de la membrane qui se forme naturellement autour de l’implant.Selon la classification de Baker, on classe les coques en 4 stades:

-Stade 1 :le sein est parfaitement souple

-Stade 2: le sein a perdu sa souplesse, il est plus ferme

-Stade 3: le sein est franchement dur,et sa forme est modifiée(sphérisation)

-Stade 4: le sein est dur, déformé et douloureux

Ce qu’il faut dire avant tout, c est que le risque d’apparition d’une coque s ‘est effondré ces dernières années.Les études récentes l’évalue à environ  0,8 % des augmentations mammaires.Les stades 3 et 4 sont rarissimes et surviennent quasiment toujours chez des patientes qui n’ont pas fait de remplacement depuis 20 ans ou plus.La qualité des implants de l’époque n’ a vraiment rien de commun avec les prothèses actuelles.Le gel était très fluide et les membranes fines et fragiles.

Traitement d’une coque ou contracture capsulaire

Le traitement d’une coque ne s’envisage que lorsque le sein est déformé ou douloureux (stade 3 et 4)

Il consiste à redonner l’espace suffisant à l’implant qui est comprimé par la rétraction de la capsule.On pratiquera une simple capsulotomie(agrandissement de la loge) ou dans certains cas il sera nécéssaire de retirer la totalité de la capsule(capsulectomie)